image représentant la terre et les différentes données utilisées dans le monde

Les réseaux sociaux sont dans le collimateur des États. Les vieilles et grandes enseignes font une entrée remarquée dans le e-commerce. Les territoires peuvent pâtir parfois des évolutions technologiques. Telles sont les leçons qu’il faut retenir ces deux dernières semaines de l’actualité numérique mondiale.

Transformation numérique

TikTok interdit : la série de rebondissements du réseau social

La menace de son interdiction a été levée par un juge américain alors que Donald Trump avait signé un décret en août obligeant une entreprise américaine à racheter le réseau social. Accusé d’espionnage, celui-ci menacerait la sécurité nationale. Mais sans preuves apparentes. De même pour les raisons confidentielles de sa levée. À deux mois des élections présidentielles, on ne sait toujours pas pourquoi TikTok suscite l’ire ou la sympathie. On s’en doute bien-sûr. Ah, les arcanes du pouvoir !

Lire plus : TikTok, l’application obtient du répit aux États-Unis

L’e-commerce profite aux vieilles enseignes.

Le confinement n’a pas tant profité aux géants de l’e-commerce qu’aux enseignes traditionnelles, selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance). Il y a bien eu une hausse pendant le confinement de 5,3 %, mais moins qu’avant la crise. De plus, ce n’est pas Amazon qui en a le plus bénéficié. Sa fréquentation n’a pas été si élevée. Une grande partie des consommateurs s’est reportée sur le drive ce qui a conduit à une hausse record des achats alimentaires sur le web, de quoi faire plaisir à la grande distribution et accélérer sa transformation numérique. La morale de cette histoire est que les magasins physiques ont finalement besoin du e-commerce autant que le e-commerce a besoin de s’enraciner dans quelque chose d’un peu plus physique. C’est peut-être pour cette raison qu’Amazon vient de lancer son premier magasin physique alimentaire : Amazon fresh.

Cf La Croix du 16 septembre 2020

5 G, nouvelle occasion de fracture territoriale

La 5 G fait débat. Graal technologique pour les uns, danger écologique pour les autres, la nouvelle technologie crée une nouvelle fois des fantasmes soit utopiques soit apocalyptiques. Or, la question majeure à se poser est de savoir si cette cinquième génération de connexion au grand Internet sera capable de résorber la fracture territoriale, alors même qu’on ne parvient pas à faire fonctionner la 4G sur l’ensemble du territoire et que la fibre optique est encore loin d’avoir rejoint la totalité de nos foyers. À quoi bon déployer, quand on ne sait toujours pas relier ?

Lire plus : 5G, un débat qui reste à mener

Facebook contre l’Europe : la guerre des données commence

Facebook et Instagram bientôt hors de notre vue ? C’est la menace de Facebook à l’encontre de l’Europe, suite à un différend avec l’Irlande. Les données de Facebook sont entreposées en Irlande et le réseau social a voulu les transférer aux États-Unis, terre du Cloud Act, loi jugée beaucoup plus libérale que la RGPD (Réglementation générale de la protection des données) en matière de transfert des données. Malheureusement, l’Autorité irlandaise de protection des données personnelles s’y oppose en suspendant le transfert des données des utilisateurs européens vers ses serveurs américains. En effet, les dispositifs de surveillance américains s’opposent trop clairement à la loi européenne.

Lire plus : Science friction pour intimider l’Europe, Facebook menace de la quitter