" "

La rédaction web est la plupart du temps associée à la rédaction des textes d’un article de blog, d’une page, de posts sur les réseaux sociaux… Pourtant, chaque élément d’un site Internet est accompagné d’une myriade de mots venus aider l’utilisateur. On trouve des boutons, des menus, des formulaires sur lesquels il faut inscrire des mots… Cette écriture peut apparaître anodine, mais elle est en vérité le fruit d’un travail de fond qui rappelle la stratégie éditoriale du site Internet. Selon la cible, le ton, le message essentiel, les mots seront employés à bon escient pour à la fois renforcer l’identité du site et faciliter les usages selon le public.

Tout est rédaction sur un site Internet

Lors de la construction d’un site, le rédacteur est peu réquisitionné pour la construction de cette sémantique et cette mise en place est réalisée par les développeurs ou les web designers. Pourtant ce travail est capital. Écrit-on “Je m’abonne” ou “Envoyer” sur un formulaire d’inscription pour une newsletter ? Comment organise-t-on son arborescence ? Ces choix à opérer relèvent de la ligne éditoriale et donnent une cohérence d’ensemble à tout votre support de communication.

Tout l’objectif est de donner à l’utilisateur ce qu’il vient chercher, ce qui suppose de savoir au préalable ce qu’il souhaite. Que vient faire l’internaute sur notre site ? Quel est son but ? Que vient-il chercher ? Google search console vous permet de trouver les mots clés qu’ils ont tapés. Google analytics vous permet de retracer tout le parcours utilisateur et de voir quels liens ont été cliqués à partir de la page d’accueil.

Faites évoluer votre parcours utilisateurs et les intitulés

Les recherches effectuées affineront votre cible et vous donnera l’opportunité de modifier votre arborescence pour qu’elle soit plus conforme aux intentions de vos utilisateurs. Si ce dernier vient sur un site de vente de livres, il sera inutile de mettre en premier onglet de menu la présentation de sa société et il conviendra de réserver cet espace là à la vente, tout du moins de s’adapter à ce que recherche directement l’internaute.

Il en est autant du choix de l’emplacement des liens que du choix de leur intitulé.  Faut-il préférer un verbe d’action conjugué ou bien un nom commun ? Les mots peuvent même varier en fonction de l’optimisation du site pour les mobiles. On peut décider d’opter pour un vocabulaire plus incitatif avec certains mots-clés précis en responsive design ou sur un site mobile. Car la recherche et les attentes de l’utilisateur sont différents selon qu’il est sur dekstop et sur mobile. Si le mot répond aux attentes de l’utilisateur, en cliquant plus rapidement et plus systématiquement, ce dernier fera baisser considérablement le taux de rebond du site et participera à son meilleur référencement.

Pade d'accueil du site de Renault comme exemple de rédaction web

Sur le site Internet de la marque Renault, le menu prinicpal donne des noms communs, tandis que le top menu et les boutons du slider sont composés de verbes d’action. Les textes du menu principal évoque le produit, les “véhicules, leurs tarifs, les différentes offres, les possibles estimations. Tout est tourné autour de l’achat et de la vente. Cela suppose que l’une des priorités de l’utilisateur d’une Renault est de devenir propriétaire d’un véhicule neuf ou d’occasion avec un prix qui corresponde à son budget. Au dessus, le top menu correspond à des attentes secondaires liés à la marque, à sa visibilité, à la recherche et à la mise en relation. Dans ce cas, on voit bien que le choix des menus n’a pas été fait au hasard.

Voilà pourquoi il est bien important de ne pas oublier l’intitulé des onglets du menu, des différents boutons et de l’ensemble des liens qui composent le site et qui sont aussi capitaux que le texte d’un article.

Enregistrer